Cycling gear

Cooking gear

Camping gear

Cyclo-grimpe : expedition big wall.

Le plan

Le matériel

Sommes nous prêts?


Le plan

Déjà 16 mois que nous sommes partis, 13000 kilomètres parcourus, 20 pays traversés et 5 mois à faire de l’escalade. Notre visa chinois nous ayant été refusé en juillet 2017, nous avons été obligé de prendre un avion du Kazakhstan jusqu’en Thaïlande. Pour autant, nous n’avons pas abandonné l’idée de pédaler l’intégralité de notre parcours. 

 

En juin, nous retournerons donc en Asie Centrale. Au Kirghizistan, nous partirons pour une expédition dans les hautes montagnes de Karavshin. Depuis Almaty, nous transporterons tout le matériel nécessaire sur nos vélos jusqu’à l’entrée de cette vallée reculée. Pour rejoindre le camp de base, nous échangerons nos deux roues contre des ânes. Une fois sur place, nous nous installerons pour un mois et demi d’aventures verticales. Nous envisageons de grimper des big wall nécessitant plusieurs jours en falaise ainsi que d’autres grandes voies plus courtes. Si les conditions le permettent, nous prévoyons une ascension du Pic Slesov (4240m) par la Perestroika Crack qui avait valu aux français Pallandre et Pouzadoux le piolet d’or en 1993. Nous reprendrons ensuite la route en passant par la Russie, la Mongolie et la Chine avant de continuer notre aventure en Amérique. 

 

Notre voyage n’a pas de fin prévue. Nous vivons confortablement avec le minimum. Cette expédition nécessite cependant le remplacement d’équipement usé par une utilisation intensive ainsi que du matériel spécifique pour lequel nous sommes à la recherche de partenaires. Cet article de blog est basé sur un document réalisé pour de potentiels sponsors. Nous pensons que certains d’entre vous pourraient trouver cela intéressant.


Matériel

Camp de base

Escalade

Vêtements

Vélos

Admin et total


Sommes-nous prêts ?

Notre préparation

Nous nous préparons pour cette expédition depuis le mois de novembre 2017. Nos 6 mois à traverser l’Asie Centrale à vélo dont 10 jours à pédaler à plus de 4000m n’ont pas été de tout repos mais il nous fallait nous remettre à grimper. Nous avons commencé par deux mois d’escalade sportive en Thaïlande à Crazy Horse Buttress. Nous avons ensuite pédalé 920 kilomètres en 10 jours pour laisser le temps à nos bras et nos doigts de se reposer tout en entrainant nos poumons à un exercice intense. Nous avons atteint Thakhek au Laos où nous avons passé deux mois sur ce magnifique calcaire. Pour imiter ce à quoi nous serons exposés au Kirgizistan, nous nous fixions régulièrement des défis . Une journée à grimper le plus de voies possible, une journée à faire toutes les grandes voies le plus rapidement possible… La suite de la préparation se passera en Chine (demande de visa en cours…) dans les fissures du grès rouge de Liming. Nous aurons à ce moment là déjà un sac de hissage (Merci papas et mamans qui viennent tous les 4 nous voir en Thailande) et prévoyons des sessions de manipulations de corde et de technique de secours.

Nos expériences

Nous nous sommes rencontrés à Yosemite juste avant qu’Adam parte pour l’ascension du Nose en 3 jours et que Noémie pédale en solo jusqu’au Mexique. Nous nous sommes ensuite retrouvés à Chamonix-Mont-Blanc où nous avons passé tout notre temps libre en montagne. Approche glaciaire, escalade mixte, ski, longue voie alpine et bivouacs en altitude. Adam, britannique, a baigné toute son adolescence dans la culture de l’escalade traditionnelle et de l’engagement. Tombé dans une crevasse à 15 ans, il est depuis un vrai maitre des techniques de secours en montagne. Ensemble, nous sommes une cordée solide et rapide. Comme tous ceux qui pratiquent la haute montagne régulièrement, nous avons fait face à de nombreuses situations dangereuses inattendues, que ce soit du à la météo, à des chutes de pierre ou à des cordes bloquées. Nous connaissons les risques et nous savons que faire demi-tour est toujours une option. Prudence est notre maitre mot.

Cette expédition est la suite et non la fin de notre voyage démarré il y a 16 mois sur les routes d’Angleterre. Vivre dehors, pédaler, grimper, recommencer.  Cela signifie que nous prévoyons d’autres expéditions de ce genre dans un futur relativement proche et que nous continuerons de partager nos péripéties en espérant contribuer à inspirer des aspirants aventuriers à poursuivre leurs rêves.

 

Laisser un commentaire